Postes à pourvoir

ASSISTANT SPECIALISTE EN PSYCHIATRIE A TEMPS PARTAGE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER BUECH DURANCE ET LE CENTRE HOSPITALIER DE DIGNE

Publié le 09/01/19

FICHE DE FONCTION – ASSISTANT SPECIALISTE EN PSYCHIATRIE A TEMPS PARTAGE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER BUECH DURANCE ET LE CENTRE HOSPITALIER DE DIGNE Contrat de 2 ans : du 1er novembre 2019 au 31 octobre 2021 

 

Présentation du dispositif :
Le dispositif des Assistants Spécialistes Partagés bénéficie à 2 établissements de santé partenaires sur un projet médical partagé. Si le CHBD et le CHD n’appartiennent pas au même GHT, ils envisagent néanmoins un projet territorial de santé mentale commun aux 2 départements 04 et 05.
A l’issue des 2 ans d’assistanat à temps partagé, l’établissement de santé recruteur propose un poste pérenne à l’ASTP de façon à maintenir et développer à long terme le travail initié lors de la période de post-internat. Cette période doit être envisagée comme un tremplin vers la titularisation.  
L’ASP est accueilli par les établissements de santé partenaires durant 2 années consécutives et continues obligatoires et s'engage à respecter cette durée minimale.   
Toutes les spécialités médicales peuvent être concernées, et en particulier les spécialités pénuriques, ce qui rend pertinent ce dispositif entre le CHBD et le CHD sur un poste de psychiatre.
Le poste est financé par l'ARS à 60%, le reste à charge relève des établissements partenaires.    

Profil :
Etre en post-internat (maximum 4 ans après l’obtention du diplôme d’Etat, soit le DES) - Avoir soutenu sa thèse  - Etre inscrit à l’Ordre des Médecins + n°RPPS pour une prise de poste au 1er novembre 2019.

Présentation synthétique des établissements :
1)    CHBD :
Accès par :
- A 150 km au nord de Marseille, par autoroute A51
- A 120 km d’Aix en Provence, par autoroute A51
- A 40 km au sud de Gap, par la D 942

Dans le cadre de la lutte contre les maladies mentales, le Centre Hospitalier Buëch-Durance remplit les missions suivantes :
- Missions de prévention et de promotion de la santé mentale,
- Missions de diagnostic,
- Missions de soins,
- Missions de réadaptation et de réinsertion sociale.
Il les exerce sur l’ensemble du territoire découpé en secteurs, rattachés à l’établissement.
Son organisation se décompose comme suit :
2 pôles cliniques : un pôle « psychiatrie » et un pôle « personnes âgées et handicap ».
-    Service de psychiatrie adulte : outre ses 3 unités d'hospitalisation complète (dont un projet d’unité de 15 lits de psycho gériatrie) sur le site de Laragne, le CHBD a développé des structures de soins et de prise en charge extra-hospitalière à Laragne, Gap et le bassin gapençais, et sur les autres pôles urbains du département comme Embrun et Veynes (C.M.P., C.A.T.T.P, Hospitalisation de jour, Réhabilitation Psychosociale).
-    Service de psychiatrie infanto-juvénile : les structures sont situées sur Laragne, Gap (hospitalisation complète de semaine) et Briançon.
-    Service d’addictologie
Le pôle « personnes âgées et handicap » comprend 2 activités :
-    Personnes âgées : 2 EHPAD et une USLD.
-    Handicap : FAM et MAS autisme
Le CHBD est membre du GHT Alpes du sud.

2)    CHD :
Accès par :
-    A 140 km au nord de Marseille, par autoroute A51
-    A 108 km d’Aix en Provence, par autoroute A51
-    A 58 km du CHBD, par la D 4075 A 51

Dans le cadre de la lutte contre les maladies mentales, le Centre Hospitalier de Digne les Bains remplit les missions suivantes :
- Missions de prévention et de promotion de la santé mentale,
- Missions de diagnostic,
- Missions de soins,
- Missions de réadaptation et de réinsertion sociale.
Il les exerce sur l’ensemble du territoire découpé en secteurs, rattachés à l’établissement.
Son organisation se décompose comme suit :
2 pôles cliniques : un pôle « psychiatrie », réparti en 2 secteurs et un pôle « psychiatrie infanto-juvénile » organisé autour d’un intersecteur.
- Pôle de psychiatrie adulte : l’organisation des soins repose sur le dispositif suivant :
 o En hébergement complet : 2 unités d’entrée (2 x 20 lits), une unité de réhabilitation psychosociale (25 lits), une unité dédiée aux séjours longs (28 lits) et une unité de gérontopsychiatrie (25 lits).
 o La couverture extra-hospitalière se répartit sur l’ensemble du territoire des Alpes de Haute Provence entre 4 centres de jour (Digne, Sisteron, Forcalquier, Manosque), 7 CMP (Digne, Saint Auban, Sisteron, Barcelonnette, Oraison, Forcalquier, Manosque) et 4 antennes de CMP (Seyne les Alpes, Saint André les Alpes, Riez, Gréoux les Bains), mais également un lit d’accueil temporaire, une villa communautaire (4 places), des appartements communautaires, un dispositif d’accueil familial thérapeutique.
- Pôle de pédopsychiatrie : ne disposant pas de lits d’hospitalisation, la prise en charge des enfants et des adolescents  est réalisée exclusivement en extra-hospitalier (4 CMP, 4 centres de jour) avec un lien fort tissé avec le service de pédiatrie du Centre hospitalier de Manosque en cas de nécessité d’hospitalisation. L’établissement assume également la gestion d’une maison des adolescents et de deux points accueil écoute jeunes.
Au-delà, pour l’ensemble de ces structures, le travail de partenariat est très développé, tant avec le secteur associatif, qu’avec les 2 GEM du territoire, qu’avec les acteurs du champ de la prévention ou encore l’éducation nationale pour la pédopsychiatrie.
Deux structures médico-sociales sont également confiées à la gestion de ces deux pôles que sont une MAS (25 places) et un CAMSP (40 places).
Le CHD est membre du GHT des Alpes de Haute Provence.

Missions confiée à l’assistant spécialiste en psychiatrie :
Selon le projet professionnel du candidat :
- Activités cliniques : Consultations, Hospitalisations, travail en équipe, possibilité de responsabilité d’une structure de soins de secteur

- Participation à des activités d’enseignement : Séances de bibliographie, Etudes de dossiers, séminaires cliniques, participation à des « présentations de malades »

- Activités transversales : Participation au développement des relations ville-hôpital, réseaux de médecins et de structures de santé, Participation au développement et/ou de coordination de programmes d'éducation thérapeutique du patient, Participation au développement et/ou de coordination de programmes de prévention, participation au travail de réseau (HLM, cellule de veille, CHRS…)

- Participation à la permanence des soins : garde sur place et/ou astreinte à définir avec le candidat
Des outils favorisent la collaboration entre les 2 équipes accueillant l’assistant à temps partagé : projet de PTSM commun, visio-conférences.

Quotités de travail :
Répartition équilibrée des quotités de travail entre les sites à définir avec le candidat.  Mais la durée minimale est de 20%.
Le poste partagé a pour objectif le renforcement des équipes médicales des centres hospitaliers en difficulté de recrutement.  

Statut et rémunération :
L’Agence prend en charge 60% du coût du poste d’un assistant spécialiste des hôpitaux 1ère et 2ème année. La partie restante revient aux établissements partenaires sur le projet médical.  
Les fonctions de 2 ans confèrent le titre d’« Ancien Assistant des Hôpitaux ».   
A l’issue des 2 ans d’assistanat à temps partagé, l’établissement de santé recruteur, propose un poste pérenne de façon à maintenir et développer à long terme le travail initié lors de la période de post-internat.  
Cette période doit être envisagée comme un tremplin vers la titularisation.  

Moyens matériels mis à disposition :
A la demande de l’assistant spécialiste un logement peut être mis à disposition.
Les frais de déplacement sont pris en charge par les établissements respectifs.

COMMENT CANDIDATER :  
Les assistants sont invités à remplir un dossier de candidature à transmettre à l’un ou l’autres des établissements partenaires avant le vendredi 12 avril 2019 :
CHBD : aneila.lefort@chbd-laragne.fr et direction@chbd-laragne.fr
CHD : jpbardin@ch-digne.fr et secretariat.direction@ch-digne.fr
Il convient de transmettre les pièces suivantes :
1.  CV   
2. Lettre de motivation à exercer à l’issue du contrat au sein de l’établissement de santé recruteur dans le cas d’une proposition de poste pérenne  
3. Attestation signée stipulant que le candidat pressenti n’a jamais bénéficié d’un dispositif de l’Etat en faveur du soutien à la démographie médicale (ex : CESP)    
4. Attestation d’inscription à l’Ordre des médecins et n°RPPS  ou d’une date d’inscription prévue